samedi 1 septembre 2018

Quand créativité et partage se rencontrent élégamment c'est le Jackpot


Place Renée Vivien. Cette poétesse du début du siècle dernier écrivait des lignes superbes sur l'amour saphique. Il n'en sera pas question aujourd'hui (quoique la librairie Les Mots à la Bouche se trouve tout près !). Toute petite et verdoyante en plein Marais, la place fait face au deuxième restaurant de Julien Agobert, ouvert en début d'année : le Jackpot. Ici, il s'agit de se faire plaisir autour de formats et goûts originaux, grâce à un assortiment de petites assiettes salées et sucrées. L'idée est de goûter à plusieurs mets, picorer ceux des copains, et composer son repas. Le principe ne se prête pas seulement à l'apéro de l'été, le chef fera évoluer sa carte pour aller vers des plats réconfortants, toujours à partager.

Une belle baie vitrée donne sur la rue calme, à l’intérieur, du bois et de la brique, un comptoir élégant, une lumière douce, et de jolies trouvailles design qui habillent la salle. Cette dernière laisse voir l'intérieur des cuisines, et une belle playlist nappe l'ensemble. On goûte les cocktails : Julien Agobert a souhaité que le lieu soit doté d'une carte de créations exigeantes, et c'est très réussi. Le Corpse Reviver – Gin, Lillet, citron, Absinthe dans les grandes lignes – et le Fish House Punch – Rhum, Cognac, Pêche, maraschino, thé vert, citron – sont très équilibrés et font mouche. On note la belle carte de vins et des bières/cidres à la pression : cet été, la Jambe de Bois et le Cidre Lefevre sont au rendez-vous, c'est suffisamment rare à Paris pour être apprécié. L'établissement propose aussi des softs originaux, comme un encore plus rare soda au Maté très énergisant.

Que mange-t-on, d'abord ? Beaucoup de choses différentes ! Douze assiettes, végétariennes ou plus carnivores, se déploient entre 4,50€ et 11€, ainsi que des planches de charcuterie et de fromage plus classiques. Avec quatre assiettes pour deux personnes, c'est un début très satisfaisant. Nous avons dégusté avec grand'joie les plats suivants, servis en quantité réduite bien qu'assez copieuse, dans de jolis récipients creux qui offrent une expérience gustative ludique, agréablement régressive : une pizzetta à la ricotta et à la charcuterie ibérique ; un fromage frais accompagné d'un chutney d'ananas et de raisin, et d'une focaccia ; un gaspacho épicé et sa glace au melon (parfois aussi servi avec un sorbet au maïs pour l’adoucir !), avec de petits croûtons et morceaux de pomme Granny ; and last but not least, une sublime aubergine rôtie servie sur une crème de graines de courges et des billes de labneh, fromage frais libanais. Un très bel aperçu de leur carte !

Les desserts, autour de 7€, transforment l'essai : tandis que je me régale d'un brownie aux noix, caché sous une mousse de crème anglaise et accompagné d'un crumble de chocolat salé et d'agrumes, Guillaume goûte un des desserts du jour, un riz au lait de coco agrémenté de crumble, de litchi et d'une boule de glace à la banane. Exceptionnels tous les deux. On reviendra goûter la banane rôtie, ainsi que le macaron au camembert !

Le Jackpot ouvre toute la journée, et permet de venir prendre son petit déjeuner en semaine, ainsi qu'un brunch le week-end. Son cadre très chaleureux et apaisant permet de s'y sentir bien seul, en amoureux ou en groupe, et de décliner les possibles d'un déjeuner ou d'un diner. Mon palais a été dérouté et séduit, et je suis sûr que le vôtre ne sera pas en reste !

Margot

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

MENU