dimanche 15 novembre 2020

Neisson Tatanka, « Le chai » 2019 - 54,7° - Martinique

La distillerie Neisson est particulièrement douée lorsqu’il s’agit de créer des Rhums en séries limitées. La collection « Tatanka » en est un bel exemple. Dessinées depuis 1996 par un artiste martiniquais qui peint directement sur le verre dans un style d’art naif, ces bouteilles représentent des scènes de vie de la distillerie. La dernière vendue en 2019 présente l’entrée d’un tonneau dans un chai.

Pour cette nouvelle Tatanka, des changements ont été mis en place. Après avoir mis au point ses propres levures, Grégory Vernant-Neisson a converti en « bio » deux parcelles des 45 ha que compte le domaine. Il a également replanté une ancienne variété de canne à sucre appelée « vanille ». Enfin pour éviter une oxydation dommageable, les cannes, une fois coupées, sont broyées dans la journée et le pur jus est mis à fermenter pendant 48 heures.

Cette version nous semble un peu différentes des précédentes. Elle donne l’impression d’être travaillée spécifiquement pour tendre vers le cacao, un marqueur récurent chez Neisson. Le premier nez est exotique et doux. Le cacao apparait par la suite. L’attaque en bouche est vive, et finement tannique. Puis la canne à sucre entre en action, elle est à la fois fibreuse, végétale et sucrée. La finale est abondamment vanillée et cacaotée, mais curieusement assez courte.

Intense et généreuse, cette édition 2019 du chai Tatanka nous invite à déguster un flan aux pruneaux ou un carré de chocolat. Elle n’est pour le moment plus disponible, mais une nouvelle édition arrivera prochainement. Elle est vendue à 130 €. Un rapport qualité prix un peu élevée à mon sens. Mais Neisson a ses adeptes, dont Benjamin fait partie. Et pour eux, il n’y a pas de meilleur rhum.

Note : 83/100

Benjamin et Guillaume 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MENU