jeudi 29 novembre 2018

Reimonenq 2011 Brut de fût, Cuvée A’Rhum - 60° - Guadeloupe


La distillerie Reimonenq produit du rhum agricole en Guadeloupe depuis 1915. Reprise par Léopold Reimonenq en 1959, l’exploitation s’est diversifiée avec la création du Musée du Rhum en 1989. Le Rhum vieux Reimonenq 2011 brut de fût Cuvée A’Rhum est le fruit d’une collaboration entre la distillerie et Freddy Lucina, gérant d’une des plus belle cave à rhum parisienne.


Léopold Reimonenq a créé un concept inédit pour l’époque : la mise au point d’un nouveau processus de raffinage, à partir d’une double colonne. Sa spécificité est de chauffer le jus fermenté de manière indirecte, grâce à un serpentin échangeur, pour séparer l’alcool du vin. L’utilisation de cet échangeur thermique a pour but de contrôler totalement les températures lors de la distillation et, par-là, d’éliminer les éthers de mauvais goût. Ce procédé est depuis repris par d’autres distilleries.

La Cuvée A’Rhum 2011 a vieilli 5 ans dans des fûts de chêne américain, elle présente une robe acajou claire, qui tire sur le caramel. A l’instar de la plupart des bruts de fût, le nez est puissant mais l’alcool se fait moins envahissant que sur le Bally 98. Le nez est caractérisé par des notes salines et un côté gourmand qui évoquent le beurre salé au caramel.

En bouche cette cuvée, bien que puissante, est finalement assez ronde pour un agricole. Confirmant le nez, le caramel est à nouveau présent et prédomine mais se fait moins évident que sur les rones. La maîtrise de cet élément permet d’éviter la sensation d’écœurement lors de la dégustation. La gourmandise du Reimonenq permet donc de tempérer astucieusement sa force.

Au final, il s’agit d’un rhum mieux maitrisé que le Bally bien que sa palette aromatique soit moins étendue. Un rhum au nez très agréable et incontestablement gourmand en bouche, malgré ses 60°, mais dont la rondeur ne permet pas forcément d’en apprécier toute la complexité. Cette cuvée a été produite en quantité ultra-limitée, 96 bouteilles. Pour en trouver une bouteille vous serez contraints de négocier très sérieusement avec Freddy, avec soyons honnêtes de très faibles chances de succès.

Note : 87/100

Benjamin et Guillaume

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

MENU