vendredi 29 mai 2020

Pour un Boulevardier « Made in France » pensez au Whisky Fondaudège


Référence de la mixologie, le Boulevardier a été créé au Harry’s bar dans les années 20. Composé de Bourbon, d’un amer et de vermouth, il a su convaincre les bartender et se retrouve dans tous les bars du monde, classique ou revisité. J’ai choisi de le franciser en utilisant un Whisky de chez nous. C’est l’occasion de vous présenter Fondaudège, le nouveau Single malt entièrement produit par Whiskies du monde.

Après vingt ans d’exploration aux quatre coins du monde à la recherche de spiritueux, Whiskies du Monde s’est lancé dans la fabrication de ses propres spiritueux. Avec Fondaudège Héritage, le distributeur « souhaite poursuivre son travail de mise en avant du terroir hexagonal [entamé avec Evadé] en rendant accessible au plus grand nombre la qualité des single malt français. »

Ce Whisky a été cultivé, distillé et vieilli en France. Il s’agit un single malt gourmand et fruité, vieilli en fûts de chêne 100% français, non coloré et non filtré à froid. Au nez, on distingue des arômes de poire, et de fleur d’oranger. En bouche le boisé est présent. On pourra retrouver çà et là des saveurs de clou de girofle et de céréales. Pour la finale, on retrouve la poire et le bois.

Vous le savez, je ne suis pas un grand amateur de whiskys. En revanche, je leur trouve de nombreuses qualités en mixologie. Les deux mois de confinement m’auront au moins permis de faire des essais avec toutes sortes de produits, et de faire preuve d’inventivité pour palier les manques. Le Boulevardier est très simple à réaliser, trois ingrédients de même proportion mélangés à la cuillère dans un verre à Old Fashioned préalablement rempli de glaçons.

Le Whisky Fondaudège me permet de réaliser un Boulevardier « Made in France ». je l'accompagne de Suze et de Byrrh. Versez 3cl de chaque sur les glaçons puis touillez pendant 15 secondes. La dégustation est lente et suave. Le cocktail est puissant et amer, mais la dilution des glaçons adoucit peu à peu l’ensemble. Un délice.

Guillaume

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MENU