dimanche 18 octobre 2020

Planète bière, France Quintessence, et Paris Cocktails Festival se réunissent pour un salon 3 en 1

Covid-19 oblige, Amuse-Bouche, organisateur de trois des meilleurs salons parisiens consacrés aux boissons alcoolisées a dû se creuser les méninges pour ne pas passer une année blanche. Après un report, des menaces d’annulation, et plusieurs formats envisagés, ils ont décidé de rassembler Planète bière, France Quintessence et le Paris Cocktails Festival en un seul et même événement, réservé aux professionnels et aux médias.

Ce salon unique rassemblera donc les professionnels de la bière, des spiritueux et du bar les 19 et 20 octobre prochain au Paris Event Center dans le 19e arrondissement de Paris. La limitation des visiteurs et l’espace loué, 6 000 m², devraient permettre, hors modification de dernière minute, de respecter totalement les règles sanitaires. « Nous séparerons les salons par zone, en essayant de conserver l’identité de chacun d’entre eux. Le visitorat va dans des salons pour des univers qu’il affectionne particulièrement, mais nous espérons qu’il y ait des croisements », annonce Franck Poncelet.

En six années d’existence, Amuse-Bouche a tissé des liens étroits avec les producteurs. 90% d’entre eux ont répondu présents malgré les difficultés consécutives au confinement, puis à la crise qui suit.  « La très grosse majorité des exposants déclarent qu’ils ont besoin d’être actifs et visibles. C’est tellement important que le salon puisse se réaliser puisque cela signifiera qu’une grosse partie des difficultés sera passée », espère Franck Poncelet.

Malgré la situation, le fonctionnement reste celui qui a fait le succès des salons « Amuse-Bouche ». Dégustations, ateliers ludiques, et conférences, bien que réduits seront encore une fois au programme.

Malheureusement pour les producteurs, l’interdiction des rassemblements de plus de 1 000 personnes ne permet pas d’organiser une journée « particuliers ». Seuls les professionnels (acheteurs, cavistes, cafetiers-hôteliers-restaurateurs) et les médias y auront accès. Pas de panique, je vous raconterai…

Guillaume 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MENU