jeudi 8 avril 2021

La distillerie des menhirs se distingue avec EDDU, le whisky pur blé noir

L’appellation Whisky rassemble les eaux de vie fabriquées par la distillation de céréales maltées ou non maltées. Si la principale céréale utilisée est l’orge, certains producteurs en utilisent d’autres comme le maïs (Bourbon), le seigle (Rye) ou encore le blé. En Bretagne, la distillerie des menhirs a choisi d’utiliser du blé noir pour son whisky. C’est comme ça qu’EDDU, qui signifie « blé noir » en breton, est né en 1999.



C’est bien connu, le breton a toujours raison. Le pari tenté, puis réussi, par Guy Le Lay, est d’exploiter la puissance aromatique du blé noir, céréale emblématique de Bretagne, pour présenter un whisky original aux arômes et saveurs inédites. Bien que son coût soit élevé en raison de faibles rendement, la culture du blé noir ne nécessite en revanche ni engrais, ni pesticide.

Après avoir été brassé, le moût fermenté est distillé en alambic (pot still). La distillerie utilise le principe de la double chauffe, à feu nu. La flamme en léchant le fond de la chaudière crée des mouvements de convection qui amplifient les arômes de cuisson.

En cave, les barriques de chêne du Limousin côtoient celles de chêne de la célèbre forêt de Brocéliande. La réduction est effectuée « à l’ancienne », c’est-à-dire de façon progressive afin de préserver les arômes. L’eau est prélevée dans les sous-sols granitiques de la distillerie.



Le Whisky EDDU pur blé noir Silver Original est la première édition de la gamme EDDU. Il est vieilli cinq ans en fûts de chêne français ayant préalablement contenu du Cognac. Ce whisky a des arômes d’agrumes, de noisettes grillées et de céréales. En bouche c’est très différent, c’est la pomme qui ressort le plus, suivie des saveurs habituelles de céréales. En fin de bouche on détecte de légères notes d’abricots confits. Il ne s’agit pas du tout des marqueurs classiques du whisky. C’est incroyablement doux et agréable.



Le Whisky EDDU pur blé noir Brocéliande a été lancé en 2013. Il est également vieilli cinq ans, mais il bénéficie d’une maturation effectuée dans des fûts de chêne neufs provenant de la forêt de Brocéliande. En partenariat avec l’Office national des forêts, la tonnellerie Vicart, où se fournit la distillerie, abat des chênes centenaires sélectionnés en forêt de Brocéliande. Elle fabrique ainsi des barriques de 400L qui, de part les caractéristiques du bois, donneront des arômes plus boisés au whisky. A la dégustation, le bois est effectivement bien plus présent. Il s’accompagne d’épices (vanille) et d’arômes de fleurs. Plus charpenté, j’aime un peu moins.

La distillerie propose également des whiskys plus traditionnels. Toutes ces eaux de vie bénéficient de l’IGP Whiskys de Bretagne. Cela signifie que toutes les opérations du broyage au vieillissement sont réalisées dans la région, en l’occurrence, à la distillerie.

Guillaume

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MENU