mardi 20 février 2018

Le Buddha Bar, signes extérieurs de richesse à la sauce asiatique


Peu nombreux sont les enseignes de débit de boissons ou restaurants qui sont présents sur quatre continents. La constellation Buddha Bar regroupe 15 bars/restaurants dans le monde. Dans chaque établissement, on retrouve la même décoration d’inspiration asiatique chic qui fait sa renommée. Le Buddha Bar parisien, le premier de la franchise, rassemble rue Boissy d'Anglas dans le 8ème, une clientèle de touristes fortunés, des cadres de grande entreprise ainsi que la jeunesse dorée parisienne.


L’entrée est feutrée, les teintes sont sombre à tendance rouge. Le restaurant est installé dans une très grande salle où trône une énorme statue de Buddha. Le bar, lui, est situé en mezzanine tout autour du restaurant. La décoration sort tout droit de l’imagination visionnaire de son fondateur : Raymond Visan. On y retrouve du mobilier en bois foncé, des estampes et des lampions chics. Les grandes statues font un peu fake, on a l’impression d’être dans une sorte de Disneyland asiatique. Dans le même style, le China, dans le 12ème fait plus sobre mais plus efficace.

Les consommations sont chères, la carte contient un nombre assez élevé de création vendu entre 18 et 22 €. Originaux mais pas transcendants, ces boissons mélangées sont globalement en dessous de la qualité de celles proposées dans les bars à cocktails que nous fréquentons habituellement, et surtout beaucoup plus chères. J’ai pris The Ultimate, un long drink servi dans un verre étrange (mélange choppe et pot de confiture à la mode en ce moment) et composé de Rhum Pompero Especial, Rhum St James, Ananas frais, Luxardo Maraschirno, Cointreau, Lait d’amande et Jus de Maracuja. Servi avec une montagne de glaçon, et bien que pas mauvais, il a rapidement fini noyé… Dommage, à ce prix on apprécierait un peu plus de qualité.

Le Buddha est réputé également pour ses mix électro dont certains ont été récompensés par des disques d’or. L’ambiance musicale est très calibrée avec une alternance de classiques pop remixés et de sessions extra Sax sur des mix plus confidentiels. Il faut avouer que ça a de la gueule. Le cadre et l’ambiance font que l’on passe globalement une bonne soirée.

Guillaume






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

MENU