jeudi 8 octobre 2020

Pour ses 100 ans, la maison de foie gras Lafitte s’offre une seconde boutique parisienne

Véritable spécialiste du foie gras, la Maison Lafitte célèbre en 2020 son centième anniversaire. Pour l’occasion, l’enseigne landaise ouvre un deuxième magasin à Paris, le sixième du pays, dans la très commerçante rue Cler en plein 7e arrondissement. Mondialement connue, la maison offre le meilleur du canard et de l’oie en mêlant tradition et modernité.

La boutique de la rue Cler, plus grande que celle de l’Ile Saint Louis, a vocation à servir de Flag ship pour l’enseigne. Equipée d’une cuisine et d’un atelier, elle permettra d’organiser des événements autour de la marque. Elle est aménagée tout en longueur avec de très élégantes étagères en bois précieux qui donnent un style chic et chaleureux.

Le cadre est cosy, mais on vient surtout pour les produits. Et là aussi c’est très sérieux. Les foies gras sont mis en avant, mais on trouve également des rillettes, pâtés et autres magrets. Pour accompagner ses produits, la Maison Lafitte vend aussi du vin et des confitures.

Le grand classique, c’est bien sur le foie gras de canard entier des Landes. Cette recette authentique célèbre le goût, elle est assaisonnée avec du sel, du poivre, et rien d’autre ! Depuis 10 ans, Lafitte sort chaque année un foie gras entier millésimé. Il est composé des meilleurs foies de la saison. Il est conseillé de le conserver et de le laisser vieillir en cave, comme un grand vin, pour une durée maximale de 10 ans.

La gamme Lafitte se compose également de foies gras parfumés. On y trouve le foie gras à la truffe noire, celui aux pommes, mais aussi, c’est la nouveauté de l’année, d’un foie gras aux zestes de citrons et épices d’orient. Ce mélange apporte de subtils arômes acidulés d’abord, puis relevé ensuite. L’équilibre avec le gras est parfait.

Enfin, Lafitte a gardé dans sa gamme le foie gras entier d’oie du sud-ouest. Une recette ancestrale qui se perd avec le temps. Une pointe de sucre est ajoutée lors de la préparation pour contrebalancer l’amertume traditionnelle de l’oie. Ce produit est proposé à la dégustation avec un champagne blanc de noir. Un accord qui surprend mais qui se révèle judicieux.

Guillaume


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

MENU